Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


MINISTERE DE L’INTERIEUR : recrutement de 20 000 policiers (source Algérie Express)

Publié par The Algerian Speaker sur 29 Octobre 2013, 14:46pm

Catégories : #DEBATS A BATONS ROMPUS(hiwar bila houdoud)

S’il y a un secteur qui ne connait pas de crise budgétaire, c’est bien le ministère de l’intérieur. Après l’opération d’enrôlement tout azimut de 12 000 jeunes des wilayas du sud ou, pour le besoin de calmer la gronde dans cette région, les recrutements ont été effectués sur stands lors de journées portes ouvertes de la police, ce sont 20 000 autres postes budgétaires que Belaiz a annoncé ce lundi depuis Annaba.

L’argument du renforcement de la sécurité des citoyens avancé par le ministre de l’intérieur pour justifier ces nouveaux recrutements est cependant sujet à caution. La persistance de la délinquance et du banditisme malgré les effectifs déjà considérables de la police fragilise l’argument de Belaiz. La capitale, pour ne citer que cet exemple, n’a jamais autant subi la loi des petits caïds des trottoirs qui rançonnent en toute impunité les automobilistes que depuis que les effectifs de la police ont été démultipliés. Début 2011, la police a fait la démonstration de la véritable mision dévolue à ses effectifs pléthoriques à travers les milliers de CNS mobilisés pour réprimer d’abord la marche à laquelle avait appelé le RCD et ensuite les nombreuses initiatives de la CNCD. Alger la Blanche avait été alors baptisée Alger la bleue. Concrètement cela veut dire que le pouvoir intègre l’hypothèse d’explosions politiques ou sociales encore plus massives.

Hamid Guerni

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents